Vous êtes ici : Accueil » Agriculture » Politiques et organisations » ONDR

L’Office National de développement de la Riziculture en Côte d’Ivoire

ONDR

D 26 octobre 2015     H 12:26     A     C 0 messages


L’explosion de la consommation du riz est indissociable du développement urbain dans les pays africains. Sa facilité de cuisson, sa longue durée de conservation et sa plasticité en termes de préparation ont fini par faire du riz l’aliment le plus consommé dans les métropoles ivoiriennes. Conscient de cette situation, la Côte d’Ivoire a fait de la riziculture le fer de lance de l’atteinte de l’autosuffisance alimentaire. Cette volonté politique s’est traduit dans les années 70 par la création de la SODERIZ, une société d’État qui intervenait directement dans la production, de la transformation et de la commercialisation du riz. Cette politique interventionniste a ainsi permis à la Côte d’Ivoire d’atteindre l’autosuffisance en cette denrée en 1976. Cependant face aux problèmes trésorerie, l’État ivoirien a été contraint en 1977 de dissoudre la SODERIZ.

La SODERIZ a été remplacée en 1995 par la SOPRORIZ, qui a elle-même mué en 2003 en Programme National Riz (PNR). Déterminée à solutionné la problématique des importations massives de riz, la Côte d’Ivoire a créé l’ONDR.

Mandat

L’ONDR est un établissement public à caractère administratif chargé de la conception d’une politique visant à couvrir les besoins en riz des populations ivoiriennes, à travers à travers la stimulation de la production nationale. A cet effet, cette entité est en charge de la régulation des importations et des exportations de riz. Elle organise les acteurs de la filière et leur apporte un appui dans le but d’accroître la production et faciliter la commercialisation du riz. L’ONDR encadre la production et la distribution de semences améliorée et travaille sur la pérennisation de ce système.

L’amélioration des systèmes de production et la vulgarisation de la mécanisation font aussi partie de ses missions. L’ONDR est également chargée de promouvoir la transformation et la consommation du riz produit localement. Cet office soutient la recherche et coopère avec des agences internationales en vue de faciliter les transferts de technologies en ce qui concerne le riz. L’ONDR est en charge de la gestion et de la réhabilitation des périmètres rizicoles aménagés dans le cadre de projets antérieurs. Il est également chargé de concevoir et d’aménager de nouveaux périmètres.

Fonctionnement

Les bureaux de l’ONDR sont situés au 1, Rue Paris Village, Plateau-Abidjan. Cette structure a à sa tête un conseil de gestion, qui chapeaute une direction générale. L’Office est un composé de 5 départements, dont le Département de l’Appui à la Production, le Département des Infrastructures, Le Département de la Valorisation, le Département de la Planification et du Suivi Evaluation et le Département des Affaires Administratives et Financières.

Défis

Cela fait maintenant trois décennies que la Côte d’Ivoire importe plus de la moitié de ses besoins nationaux en riz. La garantie d’un prix d’achat aux producteurs avait créé un engouement qui s’était traduit par l’atteinte de l’autosuffisance en riz. Depuis l’effondrement du système et la libéralisation du secteur, on a assisté à un abandon massif de la production de riz par les agriculteurs.

Le riz local souffre de lourds handicaps face au riz importé. Ses coûts de production sont très élevés et il souffre d’un problème de qualité en raison d’une mauvaise maîtrise du processus d’usinage. L’atteinte de l’autosuffisance devra nécessairement passer par une gestion de tous ces paramètres.

Dans la même rubrique

26 octobre 2015 – CNRA

26 octobre 2015 – ANADER

26 octobre 2015 – FIRCA

26 octobre 2015 – SODERIZ

26 octobre 2015 – Conseil du coton et de l’anacarde

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Rechercher