Vous êtes ici : Accueil » Agriculture » Productions » Cultures » Papaye en Côte d’Ivoire

Production de papaye en Côte d’Ivoire

Papaye en Côte d’Ivoire

D 2 novembre 2015     H 15:55     A     C 0 messages


agrandir

De son nom scientifique carica papaya, le papayer est une plante qui pousse préférentiellement dans les régions tropicales. Culture exigeante en eau, le papayer requiert une pluviométrie minimale de 1500 mm de pluie par an. En général, les fleurs mâles et femelles sont portées par des arbres différents, mais la recherche a réussi à produire des variétés hermaphrodites qui sont très appréciées des producteurs de papaye, en raison de l’homogénéité de leurs fruits.

Introduite lors du Projet de Promotion et de Diversification des Exportations Agricoles, la papaye s’avère l’une des principales exportations fruitières de la Côte d’Ivoire, avec une production d’environ 1000 tonnes par an.

Variétés cultivées en Côte d’Ivoire

Le Centre de recherche Agronomique (CNRA), qui conduit un programme d’amélioration variétale sur cette plante, a réussi à mettre au point 4 variétés qu’utilisent les producteurs locaux. La première et la plus cultivée est la Solo n°8, une variété à chair rouge, dont les fruits ont un gabarit allant de 300 à 400 grammes. La seconde est la variété Sunrise, dont les fruits ont une chair orangée. La variété Sunset, qui produit également des fruits à chair rouge, est la troisième en termes de production. La variété Waïmanolo à chair jaune ferme la marche.

Caractéristique de la production

Autrefois marginalisée, la production de papaye est en plein essor en Côte d’Ivoire. Le pays est aujourd’hui le second plus gros exportateur africain derrière le Ghana. Le volume des exportations s’élève aujourd’hui à plus de 1000 tonnes, essentiellement vers l’Union Européenne. La région d’Agboville, qui a pendant très longtemps été la principale zone de production, a été délaissée par les producteurs en raison papaya ringspot virus (PRSV).

La production s’est déportée un peu plus au Nord, vers le centre du pays. La production s’étale sur 22 mois et une plantation peut produire entre 60 et 80 tonnes de papayes à l’hectare. La production de papaye pour l’exportation est très intense avec une consommation soutenue d’intrants agricoles et le recours à la mécanisation.

Commercialisation

Un marché de consommation locale de la papaye existe. On estime que 40% des tonnages produits est consommé dans les grands centres urbains, avec un prix d’achat moyen oscillant autour de 200 FCFA le kilogramme. Le reste de la production est exportée vers les pays de la zone Euro. La Côte d’ivoire est d’ailleurs le second plus gros fournisseur de papaye dans cette région.

La papaye destinée à l’exportation s’achète environ 500 FCFA le kilogramme. Les producteurs exportateurs sont environ une vingtaine. L’OCAB (Organisation Centrale des Producteurs –Exportateurs d’ananas et de bananes) et l’UPEF-CI (Union des Producteurs et Exportateurs de Fruits de Côte d’Ivoire) gèrent la profession depuis sa libéralisation.

Conduite de la culture

Les producteurs de papayes ont tous recours à des semences améliorées. Les graines sont d’abord cultivées en pépinière durant 5 à 7 semaines avant d’être transplantées. La densité de semis varie 1666 plants/ha en culture mécanisée et 2500 plants/ha en culture manuelle. La mise en place s’effectue entre juin et septembre dans le sud et entre Novembre et Février dans le nord. En cas de déficit pluviométrique, l’irrigation est nécessaire. La récolte intervient au bout 7 mois après la transplantation.

Dans la même rubrique

1er décembre 2015 – Culture du palmier à huile en Côte d’Ivoire

1er décembre 2015 – Production cotonnière ivoirienne

1er décembre 2015 – Cultures de rente de Côte d’Ivoire

2 novembre 2015 – Avocat de Côte d’Ivoire

2 novembre 2015 – Cola de Côte d’Ivoire

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Rechercher