Vous êtes ici : Accueil » Agriculture » Secteur paragricole » Pêche » Pêche ivoirienne

La pêche en Côte d’Ivoire

Pêche ivoirienne

D 30 octobre 2015     H 07:00     A     C 0 messages


Le poisson demeure la principale source de protéines de la population ivoirienne. Afin de soutenir cette demande sans cesse croissante en produits halieutiques, se sont développées plusieurs activités telles que la pêche industrielle, la pêche artisanale et l’aquaculture.

La production halieutique ivoirienne oscille entre 50.000 et 80.000 tonnes, avec 60% de cette production étant le fait de la pêche artisanale. La pêche industrielle et l’aquaculture représentent respectivement 38% et 2% de la production ivoirienne.

Cette production ne couvre cependant que 30% de la demande nationale qui est, elle, estimée 850.000 tonnes par an. Les 70% restant sont importés de pays tels que la France, les Pays Bas et la Mauritanie. Le quart de ces importations est constitué de thons destinés à alimenter les conserveries situées au port de pêche d’Abidjan. Il faut cependant noter que la quasi-totalité de la production ivoirienne de conserves de thon est exportée vers les pays de la zone euro ; faisant du pays le premier exportateur de thon de la sous-région.

Les infrastructures de la pêche en Côte d’Ivoire

Deux ports de pêche, ceux d’Abidjan et de San Pedro permettent le débarquement du produit de la pêche. Le port de pêche ultramoderne d’Abidjan dispose de 1110 mètres de quai et peut accueillir des bateaux ayant jusqu’à 9 mètres de tirant d’eau. La Côte d’Ivoire est en plus dotée d’une entreprise de réparation navale (CARENA) ; ce qui en fait la destination privilégiée des bateaux de pêche de la sous-région.

Typologie de la pêche en Côte d’ivoire

Trois systèmes de production se rencontrent au niveau du secteur de la pêche, à savoir la pêche industrielle, la pêche artisanale et l’aquaculture.

La pêche artisanale

C’est la principale pourvoyeuse en produits halieutiques. Cette branche est dominée par des pêcheurs étrangers provenant de la sous-région. Les pêcheurs artisanaux, dont les embarcations sont pour la plupart constituées de pirogues à pagaies ou à moteur, opèrent dans les lagunes, en mer et dans les eaux continentales. Leur matériel de capture est constitué de sennes tournantes, de filets maillants et de palangrottes. Ces pêcheurs capturent diverses variétés de thons, de sardines, de carpes et de requins.

La pêche industrielle

On trouve dans cette catégorie la pêche chalutière, la pêche thonière et la pêche sardinière. Les embarcations industrielles sont constituées de bateaux dotées de coques en métal comme de c’est le cas des chalutiers et des thoniers ou de coques en bois comme c’est le cas des sardiniers. La quasi-totalité des embarcations appartiennent à des armateurs étrangers. Contrairement aux pêcheurs artisanaux, les pêcheurs industriels doivent détenir une licence délivrée par l’Etat ivoirien pour exercer leur activité.

L’aquaculture

La faible capacité des acteurs locaux à satisfaire la demande nationale en produits halieutiques a conduit l’Etat ivoirien à envisager l’aquaculture comme une alternative viable d’approvisionnement des marchés locaux. Les efforts conjugués de l’administration des pêches et de la recherche scientifique ont permis de promouvoir cette activité et d’attirer des investisseurs.

A cet effet des espèces piscicoles hautement productives ont été mises à la disposition des producteurs. Il s’agit pour la pisciculture d’eau douce de la carpe du Nil (Oreochromis niloticus), du silure (Heterobranchus longifilis) et du poisson chat africain (Clarias gariepinus).

Pour la pisciculture lagunaire, on a la carpe du Nil, du tilapia bleu (Oreochromis aureus) et du poisson-chat argenté (Chrysichthys nigrodigitatus). La pisciculture d’eau douce, qui compte pour 62% de la production aquacole, demeure à ce jour la forme la plus répandue d’aquaculture en Côte d’Ivoire.

Dans la même rubrique

30 octobre 2015 – Univers de pêche au thon en Côte d’ivoire

30 octobre 2015 – Pêche artisanale ivoirienne

30 octobre 2015 – Organisation de la pêche industrielle ivoirienne

30 octobre 2015 – Ports de pêche de Côte d’Ivoire

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Rechercher